add_filter( ‘show_admin_bar’, ‘__return_false’ ); Des rockeurs britanniques demandent la libération des chanteuses anti-Poutine — ТЕСТ Русь Сидящая

Blog

Des rockeurs britanniques demandent la libération des chanteuses anti-Poutine

Maria Alyokhina (à droite), Nadezhda Tolokonnikova (au centre) et Yekaterina Samutsevich (à gauche)

 

D’importantes figures du rock britannique ont demandé la libération des trois chanteuses du groupe russe Pussy Riot, détenues pour avoir chanté une « prière » contre le président Vladimir Poutine dans la cathédrale du Christ-Sauveur à Moscou.

« La dissidence est un droit dans toute démocratie », affirment le guitariste des Who, Pete Townshend, l’ancien chanteur de Pulp, Jarvis Cocker, et Neil Tennant, des Pet Shop Boys, dans une lettre publiée jeudi par le quotidien britannique The Times .

Ils estiment que les trois punkettes de Pussy Riot avaient le droit de protester et ne devraient pas risquer sept ans de prison pour leur geste. Ils ont profité de la présence du président russe en sol britannique, venu assister à une épreuve de judo aux Jeux olympiques, pour exprimer publiquement leur appui aux jeunes femmes jugées pour « hooliganisme » depuis le 20 juillet.

Les faits qui leur sont reprochés remontent au mois de février lorsque, vêtues de minijupes, elles avaient pénétré dans une zone de la cathédrale de Russie interdite aux laïcs, où elles ont chanté « Mère Marie, chasse Poutine ».

Leurs avocats accusent les autorités russes de les maltraiter. Mercredi, ils rapportaient que les trois jeunes femmes, dont le procès a débuté lundi, ont été privées de sommeil et de nourriture.

Les accusées ont déjà affirmé qu’elles n’avaient voulu offenser personne et qu’elles étaient motivées par la colère que leur inspirait le soutien du patriarche Cyrille à Vladimir Poutine lors de la campagne présidentielle.

Les partis d’opposition se sont également mêlés de l’affaire, estimant que le procès est l’une des manoeuvres orchestrées par le président russe pour faire taire la contestation antigouvernementale. Ils citent les accusations de vol qui pèsent contre l’un des chefs de file de la contestation, le blogueur Alexeï Navalni, ou encore celles qui visent Guennadi Goudkov, membre de la chambre basse du Parlement, soupçonné d’avoir été impliqué dans des activités commerciales illégales.

Un dirigeant local du parti majoritaire Russie unie à Saint-Pétersbourg a lancé un appel public pour la libération immédiate des Pussy Riot dans une lettre ouverte mise en ligne sur son blogue.

Mardi, Washington a fait part de sa préoccupation quant au sort d’Alexeï Navalni et des chanteuses de Pussy Riot.

оригинал

http://www.radio-canada.ca/nouvelles/International/2012/08/02/007-russie-pussy-riot-rockeurs-britanniques-lettre-liberation.shtml

Post a comment